Maurice Ravel

arrangeur
Né le 7 mars 1875 à Ciboure (France). Mort le 28 décembre 1937 à Paris (France).


Maurice Ravel, du Boléro au Tombeau de Couperin

Maurice Ravel, le musicien le plus attachant du vingtième siècle, mondialement connu grâce à son Boléro, fut un enfant précoce. Ses études au conservatoire ne déboucheront pourtant pas sur le fameux Prix de Rome, qu’il tente à trois reprises. En revanche, les rencontres avec Gabriel Fauré ou Gédalge seront importantes et déterminantes dans le chemin du musicien. Son amitié avec le pianiste Ricardo Vines lui permet de composer des premières pages – Pavane pour une infante défunte et Jeux d’eau – somptueuses pour l’instrument et d'une écriture pianistique somptueuse.

À l’écart des milieux officiels, Ravel se consacre uniquement à la composition et enchaîne les chefs-d’œuvre : Histoire naturelles, Gaspard de la nuit, ou Rhapsodie espagnole. Avec Daphnis et Chloé (1912), créée par la troupe de Diaghilev, Ravel prouve son génie pour la musique de ballet. La première guerre mondiale va briser ce magnifique élan créateur. Affaibli et traumatisé par l’hécatombe, le compositeur donne des œuvres poignantes et magistrales comme le Tombeau de Couperin offert aux victimes du conflit. De santé fragile, Ravel vit ses dernières années dans sa maison de Montfort-L’amaury et compose ses ultimes œuvres, les deux concertos pour piano.

L'œuvre de Maurice Ravel

Entre nostalgie et tendresse, l’œuvre de Ravel ne cesse de chanter l’enfance. De Ma mère l’oye à l’Enfant et les sortilèges, le compositeur déploie une palette de couleurs féériques. Toujours précise, parfois concise, l’écriture ravelienne est minutieuse, parfaitement équilibrée entre des sensuelles envolées lyriques et des moments à la rythmique implacable magnifiés par une orchestration flamboyante. Homme discret, éloigné des conflits, Ravel a laissé une œuvre unique de perfection, taillée dans du cristal.