Le Quatuor Ébène joue Haydn et Mendelssohn – Le Calidore String Quartet joue Nesbit

Verbier Festival 2013

Au Verbier Festival, le quatuor Ébène interprète des œuvres d'Haydn et Mendelssohn. Il est rejoint par le quatuor Calidore String pour la création d'une œuvre d'Edward Nesbit.

Le Quatuor Ébène s'est imposé depuis 2008 comme un ensemble de premier plan : connus pour leur propension à mélanger les genres, ses musiciens ont été loués tant dans leurs interprétations de grandes pièces du répertoire classique que dans leurs approches de la musique jazz. Invité de salles prestigieuses (Carnegie Hall à New York, Wigmore Hall de Londres), le quatuor a notamment remporté en 2010 une Victoire de la Musique Classique.

Le quatuor Ébène interprète en ouverture l'une des œuvres les plus populaires qu'Haydn composa en 1797, durant une période de très grande maturité de son œuvre. Le Quatuor à cordes en do majeur intitulé L'Empereur, dans la lignée de l'hymne impérial qu'il vient de composer, « Gott erhalte Franz den Kaiser », est probablement l'un des quatuors d'aspect le plus symphonique parmi les 68 qui constituent son œuvre. Entre légèreté et majesté, ce quatuor paraît tel un joyeux dialogue entre les instruments, subtilité notamment créée par les effets de contrepoint développés par le compositeur.

L'un des quatuors les plus prometteurs de sa génération, le jeune Calidore String Quartet, formé en 2010, apparaît ensuite dans la création d'une œuvre contemporaine d'Edward Nesbit, qui a notamment valu au compositeur le premier prix de Compositeur de l'Académie du Verbier Festival. Night dances nous plonge au cœur d'une atmosphère intrigante, marquée par de nombreuses modulations de tempo, des tonalités mineures, des « tensions musicales » qui reflètent parfaitement la virtuosité des musiciens du quatuor.

Enfin, Mendelssohn est mis à l'honneur à travers deux œuvres en clôture de concert. Parmi les sept quatuors qu'il publiera, il compose ce premier Quatuor à cordes en la mineur, op. 13 à l'âge de 18 ans seulement, à l'automne 1827. L'intensité et le lyrisme qui caractérisent ce quatuor reflètent le cri de douleur du jeune Mendelssohn après la mort au printemps de son idole, Beethoven. Avec son Octuor en mi bémol majeur, op. 20, on remonte encore plus loin dans la jeunesse fougueuse et passionnée de Mendelssohn, qui livre une partition éclatante, presque enivrante, brillamment interprétée de chœur par les quatuors Ébène et Calidore String.

Le Quatuor Ébène apparaît grâce à l'aimable autorisation de Erato/Warner Classics.

Crédits.

Quatuor Ébène
Calidore String Quartet

Réalisateur : Bettina Ehrhardt

Lieu : Église de Verbier (Verbier, Suisse)
Date de production : 2013
Production : Idéale Audience - MUSEEC/medici.tv



Commentaires sur Le Quatuor Ébène joue Haydn et Mendelssohn – Le Calidore String Quartet joue Nesbit :